Joëlle Vincent

Joëlle Vincent

Temps trouble

Temps trouble.

 

Quand ton regard se perd

Dans un autre désir

L'acide de l'amer

Me donne envie de fuir

 

Je ne suuis qu'âme en peine

Dans un corps oublié

Et le sang dans mes veines,

Hésite à circuler

 

Tous mes rêves s'endorment,

S'installent au passé

Et ils oublient les formes

Qu'ils avaient caressées.

 

Je me livre à l'ennui,

La vie perd sa saveur

Et le souffle d'envie

Vient délaisser mon coeur.

 

Lorsque tes yeux s'attardent

Sur une jolie blonde,

Tout à coup, il me tarde

De déserter ce monde

 

Pour qui, la veille encore

J'écrivais des poèmes

Assassinant la mort

A grand coups de "je t'aime"

 

Quand je perds ton fil

Mon corps est en exil

Fuyant tes yeux ouverts

Sur d'autres perspectives,

Je m'installe en enfer

Et pars à la dérive.

 

Quand je te sens folâtre

Al'écart de mes prés,

Le ciel se fait noiorâtre,

En azur abîmé.

Et mon âme moins sûre

De vénérer la vie

S'attarde à ses morsures,

S'arrête à tes oublis

 

Et devant tes prunelles

Qui s'enluminent ailleurs,

 Ma foi en l'éternel

Joue au poker menteur.

 

Joëlle Vincent

le 29 11 2011



08/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres